Test de Warm Gun – Un jeu de tir à la première personne sous Unreal Engine (3,99€)

Bienvenue dans le monde de Warm Gun, jeu de tir subjectif où le joueur voit et navigue dans la scène comme si il y était.

L’histoire se déroule après la troisième guerre mondiale : la Terre a été devastée, ce qui donne un décor digne du Far-West. Vous devez vous battre contre vos ennemis pour votre survie, pour vous faire respecter et réussir à obtenir les dernières gouttes de pétrole avant eux.
Pour mener à bien votre mission, vous avez le choix entre 4 personnages, (un prêtre, un prospecteur, un shaman et un forgeron), qui possèdent chacun des armes et des atouts distincts, ce qui vous donne une large gamme à essayer. Vous avez le choix entre plusieurs armes qui vont tout détruire sur leur passage : une hache, une lance électrique, un revolver, un fusil pour les tirs éloignés, une bombe, etc. Vos munitions étant illimitées, vous pouvez tirer autant que vous le souhaitez.

Dôté de graphismes très satisfaisants et d’environnements 3D réalistes, ce jeu nous plonge au cœur de l’action, dans des univers apocalyptiques étonnants (5 niveaux à maîtriser).


Les décors sont truffés de pièges, de cachettes et d’événements imprévus pour tuer les ennemis comme l’explosion de barils de TNT ou la chute de voitures.

Deux modes s’offrent à vous : autonome ou multijoueurs en ligne. Je n’ai pas réussi à me créer un compte directement sur l’application à cause d’un bug. Il vaut mieux le créer à partir de leur site Web. 
Une fois enregistré, seuls quatre joueurs maximum peuvent jouer ensemble et ils ne peuvent être départagés par des scores ni même par des classements. Il n’y a donc pas vraiment d’intérêt à se mesurer à ses adversaires.

Les options sont personnalisables : réglages de la sensibilité, choix entre trois panneaux de contrôle différents, son.
Mais les commandes ne sont pas fluides ni précises, la jouabilité n’est pas très bonne, malgré les trois panneaux de contrôles proposés. Lorsque l’on choisit trois boutons, un sert à se diriger, l’autre à viser et le troisième à tirer. Comme nous n’avons pas 3 mains, pour pallier à ce problème, on peut se contenter d’un ou deux boutons seulement. (le mode Single Stick semble alors le plus adapté).
Pour tirer et viser, il vaut mieux rester stable et ne pas courir en même temps.

Ce jeu FPS Unreal multijoueurs, déçoit un peu ; il doit être revu et amélioré. En espérant qu’une mise à jour soit disponible prochainement, notons tout de même le travail accompli sur les décors, qui nous immergent vraiment dans l’atmosphère du jeu.

Graphisme : 

Jouabilité : 

Durée de vie : 

Prix : 

Note générale :  

[bawbpl id= »26161″ template= »boxtest »]

Mots-clés

À propos de l'auteur : Admin Dylan

Je suis le créateur du blog App4Phone.fr, que je gère au quotidien. Fan d'Apple, de la finance, et du sport. Mes passions sont le tennis, le football,et mes amis. En plus de ça je trouve toujours du temps pour vous faire partager les meilleurs bons plans de l'App Store, chaque jour !

Ces articles pourraient vous intéresser...

0 Commentaires pour “Test de Warm Gun – Un jeu de tir à la première personne sous Unreal Engine (3,99€)”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Sondage

Comptez-vous acheter l'iPhone SE ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...