Test de Ion Racer : Un WipEout-like très sympa…(Gratuit temporairement)

Ion Racer ne sera pas sans rappeler un certain WipEout, qui faisait office de précurseur en matière de course futuriste, avec une sensation de vitesse à l’époque inégalée. A la différence de WipEout, Ion Racer n’est pas à proprement parlé un jeu de course, dans le sens où vous serez toujours seul à arpenter la piste. Il se compose de missions, chacune regroupant trois objectifs à réaliser. Vous ne combattez pas contre d’autres adversaires, mais seulement contre vous-même, contre la piste, contre les obstacles et contre le temps.

A chaque début de partie, les 3 objectifs à atteindre vous seront indiqués sous la forme d’une liste. Ceux-ci peuvent être : un défi de longévité, parvenir à courir plus longtemps qu’un temps donné ; un défi de vitesse, atteindre la vitesse minimale indiquée ; un défi de nombre de pointes de vitesse, utiliser un nombre minimum de fois le bouton d’accélération ; un défi de destruction, parvenir à détruire un nombre de barrières rouges en pleine accélération ; un défi de collection d’ions, récupérer un minimum donné d’ions…etc. Les défis sont assez variés, et leur difficulté augmente progressivement. Il peut aussi arriver que l’on ne fasse qu’une partie des objectifs sur une course, mais dès lors qu’un objectif est validé, il le reste même lorsque l’on retente sa chance.

L’idéal pour parvenir au mieux à remplir tous ses objectifs est de tenter de suivre au mieux la trajectoire représentée par l’alignement des ions, en détruisant les panneaux bleus (qui donnent des points), et en évitant un maximum les barrières rouges, qui vont feront perdre un point de bouclier quand vous les heurtez, sauf si vous êtes en plein « strike », c’est-à-dire en pleine « bourre » grâce à l’accélération que l’on active via le bouton inférieur droit (représentant 3 flèches vers le haut). Cette accélération se recharge en collectant un maximum d’ions. Quant au bouclier, on le recharge en passant à travers les panneaux représentant une clé à mollette.

La réalisation graphique du jeu est tout à fait réussie, avec des décors futuristes mettant bien dans l’ambiance, changeant de couleur à chaque nouveau niveau, et donnant une bonne sensation de vitesse lorsque vous poussez au maximum votre vaisseau. Côté musique, elle est totalement en phase avec l’ambiance générale du jeu : électronique et bien rythmée.

Niveau Gameplay, deux options vous sont offertes : Tilt ou Touch. Le contrôle par « Tilt » est le mode de commandes par défaut, et à mon avis le plus adapté. Afin de diriger votre vaisseau, il vous suffira de pencher vers la droite ou à la gauche votre appareil pour piloter au mieux votre engin. Ce mode offre un contrôle vraiment précis et optimal. Quant au second, le contrôle par « Touch », il ajoute deux boutons aux extrémités horizontales de l’écran, pour tourner à droite et à gauche. Il me semble beaucoup plus difficile de piloter de manière précise son vaisseau via ce mode, car la pression sur l’écran est plus difficile à jauger que l’inclinaison de l‘iPhone. Il arrive donc (trop souvent) que l’on appuie un peu trop fort dans une direction, ce qui fait que vous aurez plus tendance à tanguer de droite à gauche que de parvenir à garder une trajectoire stable et optimale.

Sur le menu principal, vous aurez accès aux Upgrades, c’est-à-dire aux améliorations de votre vaisseau. Vous pourrez dès lors, moyennant des kions, améliorer votre bouclier, votre collecteur d’ions, l’énergie de vos « strike » ou encore l’agilité de votre vaisseau. Via Perks, vous pourrez vous procurer des kits de réparation, de meilleurs réacteurs à ions ou encore un multiplicateur de scores. Enfin, dans les options, vous pourrez couper la musique et/ou le son, changer de mode de contrôle et remettre à zéro votre progression.

Ce qu’on a aimé :

la réalisation soignée de ce jeu, sa maniabilité (en mode Tilt), son ambiance ainsi que son prix (gratuit temporairement, sinon 0,79€).

Ce qu’on a regretté :

son côté répétitif, les décors trop « monotones » et l’absence de véritable course face à d’autres adversaires.

Ion Racer s’avère donc être un bon jeu de pilotage futuriste, où vous devrez faire au mieux pour relever les différents défis proposés. Sa gratuité est un atout non négligeable (mais dépêchez-vous), mais sa répétitivité pourrait lasser à la longue.

Notes

  • Graphismes/Son :    4-étoiles18
  • Jouabilité :         4-étoiles18
  • Durée de Vie :   
  • Prix :                    5-étoiles5
  • Note Générale : 4-étoiles18
[bawbpl id= »46917″ template= »boxtest »]

Mots-clés

À propos de l'auteur : Rédacteur NicolasB

Je teste les jeux et applications sur iPhone 5S 8.1.2 J'aime beaucoup l'univers de l'Iphone et de ce genre de technologies. Je vais essayer de vous faire partager mes impressions quant aux applications testées !

Ces articles pourraient vous intéresser...

3 Commentaires pour “Test de Ion Racer : Un WipEout-like très sympa…(Gratuit temporairement)”

  1. PinkMantle dit :

    Ce jeu est bof, je préfère le bon vieux doodle jump ou encore AngryBirds 😀

  2. Beyob dit :

    Désolé de ne pas partager l’avis de ce test. Je l’ai vraiment essayé en pensant à un wipeout like. C’est sans doute pour ça que j’en ai pas aimé. Il n’a rien avoir. Jeu assez beau, les vaisseaux sont assez dans l’ambiance. Mais ça s’arrête là pour moi.
    Sensation de lenteur, jeu monotone car très répétitif. Un coup à droite, un coup à gauche, des obstacles à éviter ou à prendre, mais où sont les sauts, les virages à la corde, les trajectoires à peaufiner ? Les armes et les adversaires en surnombre et surtout où est la sensation de vitesse !??

  3. sicilej dit :

    j’ai pas aimer du tout
    surtout car il y a aucun adversaire
    et ainsi aucune armes
    donc graphiquement joli
    mais aucun intérêt
    supprimé au bout de 5 minutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Sondage

Comptez-vous acheter l'iPhone SE ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...