Test de Bellyfish (0,89€): Un jeu de scoring très addictif

Dans l’app store, il y a un type de jeu très addictif. Vous savez, ceux que l’on ne lâche jamais: pendant votre pause, dans les bouchons, aux toilettes, pendant la publicité télé. Ces jeux-là, ont très souvent le même genre: du scoring, à traduire par battre son record encore et encore. Je sais que vous avez tous en tête un jeu qui correspond à la description que je viens de faire. Bellyfish, développé par Duello Games, se classe complètement dans cette catégorie-là et assez brillamment d’ailleurs.

Scénario 4/5

Dans Bellyfish, vous incarnez un poisson qui, suite à l’arrivé soudaine de bouteilles d’oxygène, eu l’idée de « goûter » et d’en prendre une bouffée pour remonter plus vite à la surface en traversant oursins ou autres pieuvres. Malin ce petit poisson mais, n’ayant pas les arrêtes assez solides pour tenir les bouteilles sur son dos, il décide de faire la cour aux petites bulles qui l’entourent pour subvenir à ses besoins en oxygène.

Rien de bien transcendant donc, mais honnêtement, c’est secondaire. En effet, l’essentiel n’est pas là car, votre ultime but est de faire du score. Ce n’est pas compliqué, prenez Temple Run, Lane splitter, mélangez le tout et vous obtenez Bellyfish. En effet, commencez à jouer pour récolter des pièces et établir votre premier score. Remplissez les différents objectifs à atteindre pour augmenter votre coefficient multiplicateur de points. Attrapez les bulles d’airs pour augmenter votre barre de vie vous protégeant des attaques d’ennemis. Les pièces quant à elles vous permettent d’augmenter la fréquence des différents bonus présents sur votre parcours:

  • Guns: un genre de mitraillette permettant de détruire tous les animaux marins vous voulant du mal
  • Ghost: votre cher poisson se déguise en fantôme pour faire fuir ses ennemis
  • Chili: un piment rendant votre ami invincible un certain temps
  • Light in the dark: comme son nom l’indique, voici un peu de lumière dans l’obscurité
  • time out: permets un moment de pause (période sans ennemis)

Ces mêmes pièces servent aussi à acheter des pouvoirs:

  • des boosts de 1000 et 2000 mètres (1 à lot de 5)
  • des torches pour vous éclairer dans l’obscurité
  • des ailes de survie (à la manière de temple run)
  • possibilité aussi de débloquer les objectifs demandés pour augmenter votre coefficient multiplicateur de points

Plus vous remontez vers la surface, plus la vitesse augmente, plus il y a d’ennemis et plus ils sont organisés. Vous avez (cette fois à la manière de Lane Splitter) la possibilité d’utiliser un boost pour aller plus vite, prendre plus de risque et donc augmenter vos points. Pour le reste, orientez votre iDevice de haut en bas, de gauche à droite pour diriger votre poisson. Un principe simple, mais efficace.

Graphisme 4/5

Les graphismes de Bellyfish sont simples. Rien de bien transcendant donc mais un bel univers coloré en 2D. Vous passerez près de rochers fleuris ainsi que des épaves de bateaux. Un ensemble finalement harmonieux sans être exceptionnel. Mais le plaisir de jeu prend rapidement le dessus dans ce type de soft où la vision d’ensemble est primordiale afin d’anticiper vos trajectoires.

 Durée de vie 4/5

Atteindre les objectifs demandés pour améliorer votre coefficient multiplicateur de points prend beaucoup de temps et devient vite très difficile. Le jeu demande une quantité progressive de pièces pour augmenter la fréquence des bonus en mer et cela préconise énormément de parties afin d’obtenir le nombre de pièces nécessaires. Ensuite, l’envie de battre votre record vous rendra totalement addict à Bellyfish d’autant plus qu’il est compatible Game center pour concurrencer vos amis.

Gameplay 5/5

Le point fort de Bellyfish réside dans le fait que votre iDevice peut parfaitement s’adapter à la position dans laquelle vous êtes. Réglez sur « regular » si vous êtes assis, sur « top-down » si vous êtes debout et sur « custom » pour que le réglage se fasse automatiquement selon comment vous êtes installé. Ce passage est très important, car il règle la sensibilité de l’orientation de votre poisson. Ensuite, le plaisir de jeu est incontestable: selon moi, Bellyfish s’intègre aisément dans la liste des Temple Run, Ski safari et Lane Splitter, et autres jeux addictifs

 

Ce que j’ai aimé:

  • Le Gameplay,
  • Le Côté addictif

Ce que je n’ai pas aimé:

  • l’absence de traduction en français
  • certains achats in apps (pas obligatoire heureusement)

 

  • Scénario: 
  • Graphisme: 
  • Durée de vie: 
  • Gameplay: 5-étoiles5
  • Prix: 
  • Note générale: 

Mots-clés

À propos de l'auteur : Admin Dylan

Je suis le créateur du blog App4Phone.fr, que je gère au quotidien. Fan d'Apple, de la finance, et du sport. Mes passions sont le tennis, le football,et mes amis. En plus de ça je trouve toujours du temps pour vous faire partager les meilleurs bons plans de l'App Store, chaque jour !

Ces articles pourraient vous intéresser...

0 Commentaires pour “Test de Bellyfish (0,89€): Un jeu de scoring très addictif”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Sondage

Comptez-vous acheter l'iPhone SE ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...