Test de Final Fantasy (7,99€) : Les origines du cristal, une odyssée mythique et inoubliable

En 1987, au bord de la faillite, la société Squaresoft décide d’entamer leur dernier projet. Final Fantasy (Télécharger sur l’App Store), baptisé ainsi en hommage à ces jours sombres, naît de cette ultime union. Contre toute attente, la magie opère et un miracle surgit, offrant un second souffle à la société. Devenue depuis une saga incontournable au Japon, et dans le reste du globe, chaque opus suit une même ligne directive : proposer un jeu comme s’il s’agissait du dernier. Après plusieurs rééditions, c’est finalement sur les machines d’Apple que les prémices d’une histoire sans fin voient le jour, proposant de revivre ses origines.

Scénario : 3/5

Alors que la terre se meurt et que les mers se déchaînent, une ancienne prophétie raconte la venue de quatre élus baignés dans la lumière, un fragment de cristal tenu au creux de leur main à la naissance, qui chasseront les ténèbres de la surface du monde. Malheureusement, tandis que celui-ci perd peu à peu ses dernières forces, aucun guerrier n’est encore apparu, et les croyances faiblissent quant à leur existence. Vous l’aurez compris, vous incarnez ces quatre apôtres, prêt à restaurer l’éclat des cristaux élémentaires, véritables poumons de la planète.

Après plus de vingt ans d’existence, le scénario de ce Final Fantasy affiche ses faiblesses par une mise en scène quasiment inexistante, et un fil narratif décousu et basique. On se retrouve souvent à devoir traverser plusieurs donjons pour récupérer des artefacts insignifiants jusqu’à atteindre un élément clef du scénario. Pourtant, il s’en dégage une addiction et un charme indéniables, transformant l’expérience de jeu en une douce épopée onirique. Bien que nos personnages n’adressent aucun mot tout au long du jeu, on s’attache rapidement à cette ambiance envoûtante, qui nous touche directement tout droit là où il le faut.

Graphismes : 4/5

La réalisation technique est inférieure à ce que peut proposer les machines d’Apple, mais elle renforce l’immersion grâce à des décors variés, des textures fines et une palette de couleurs charmantes et chatoyantes. Les donjons sont suffisamment travaillés pour ne pas se ressembler, et l’on progresse avec plaisir dans une 2D enfantine et séduisante. Quelques effets animés bienvenus, comme de la pluie ou du brouillard, viennent ajouter une plus-value sympathique et appréciable.

Par ailleurs, les phases de combat ont reçu une attention toute particulière, affichant de magnifiques arrière-plans divers et minutieusement travaillés, sur lesquels les combattants, aux couleurs riches et aux détails soignés, se dressent fièrement. Si les quatre protagonistes son représentés par des personnages mignons, les créatures adverses sont inspirées des dessins de Yoshitaka Amano, pixelisés et recolorés avec talent. De plus, les animations des sortilèges deviennent de plus en plus impressionnantes, à mesure qu’ils évoluent, et offrent une harmonieuse prestation graphique qui pardonnera les incessants affrontements qui vous barreront le chemin.

Jouabilité : 5/5

Avant de plonger en plein cœur de cette nouvelle aventure, le jeu vous demande d’enregistrer un nom et de choisir une classe pour chacun de vos quatre personnages. Cette dernière correspond à la manière dont votre combattant va réagir lors des combats, influant sur son équipement, ses statistiques et sur sa possibilité, ou non, à user de la magie. Vous avez ainsi le choix entre six classes distinctes, offrant chacune des avantages et des inconvénients. Parmi celles-ci, il est à noter que la magie noire (apanage du sorcier du même nom) s’apparente aux sortilèges offensifs, et que la magie blanche (réservée à la classe correspondante) englobe les sorts curatifs et défensifs. Grâce à ces six possibilités, non limitées, vous êtes libre de constituer l’équipe qui vous correspond le mieux.

Les combats, en grand nombre, se déroulent au tour par tour, véritable pièce maîtresse du système de jeu de la franchise. Vous commencez l’affrontement en sélectionnant, à l’aide des icônes présentes en bas de l’écran, l’action que devra effectuer chacun de vos personnages lors de leur tour de jeu. Attaquer, incanter, se défendre, utiliser un objet ou fuir sont les possibilités qui s’offrent à vous. Une fois votre choix enregistré, vos guerriers et leurs adversaires attaquent à tour de rôle, déterminé par leur nombre de point en vitesse. Si vos ennemis sont toujours debout, vous recommencez un nouveau tour, en répétant le même processus que précédemment.

Lors de ces combats, vous êtes vivement invité à garder un œil constant sur le capital de points de vie et de magie de vos quatre héros en herbe. Le premier correspond à la jauge de santé de vos personnages et sera annonciateur d’une fin prématurée si elles atteignent toutes zéro. La seconde, indispensable pour vos magiciens, leur permet d’employer la magie, coûteuse en points, mais terriblement efficace. A la fin de vos échanges musclés, votre victoire vous octroie un certain nombre de points d’expérience, essentiels pour faire progresser vos personnages, ainsi que plusieurs Gils, la monnaie du jeu, indispensables pour acheter armes, protections, sortilèges de magie ou objets, dans les boutiques disponibles dans les villes.

Les phases d’exploration, bien plus calmes, se présentent en vue aérienne, durant lesquelles vous déplacez votre personnage à l’écran via un pad affiché à gauche. Il permet de marcher dans quatre directions différentes, et de courir en laissant le doigt enfoncé sur le cercle présent à droite. Celui-ci possède une seconde utilité, en appuyant dessus, qui permet d’interagir avec les éléments environnants, comme les personnages non-joueurs, les marchands, ou certains objets spécifiques. Il est également possible, en lâchant toute commande, de faire apparaître une fenêtre de statistiques qui, en appuyant dessus, ouvre le menu général du jeu. Dedans, il est possible de consulter les fiches caractéristiques de nos personnages, changer leur équipement, utiliser un objet, consulter la carte du monde, et bien d’autres encore. A l’exception des villes, c’est pendant ces phases que vous serez susceptible d’engager le combat.

Durée de vie : 4/5

Malgré l’influence minime du scénario sur le déroulement des événements, le jeu tourne autour d’une boucle qui consiste à voyager à travers plusieurs donjons sans réel intérêt, jusqu’à atteindre un cristal élémentaire qu’il faudra soigner. Répétez l’opération, assistez un retour théâtral, sauvez le monde, et vous serez tenu en haleine pendant au moins une bonne quinzaine d’heures. Pour ceux qui ne sont pas habitués aux jeux de rôle, et la ligne directive très énigmatique de cet opus, vous pouvez bien ajouter deux ou trois heures supplémentaires.

De plus, la difficulté générale du soft force continuellement, pour les moins stratégiques, à entraîner ses personnages en vue de gagner quelques niveaux supplémentaires, sous peine de se retrouver rapidement écrasé par un challenge corsé qui ne vous fera aucun cadeau.

Enfin, la version iOS regroupe ce que les nombreux portages de Final Fantasy ont de mieux à proposer, notamment les donjons exclusifs aux versions Gameboy Advance et Playstation Portable. Grâce à eux, vous pourrez, en plus d’affronter les créatures emblématiques de la série, récupérez les meilleures armes et armures qui transformeront vos quatre protagonistes en véritable machines à tuer. Attention cependant, il faudra être bien préparé avant de relever le défi.

Note générale : 4/5

Ce Final Fantasy est le genre d’application perdue à la croisée des chemins. Pour un peu moins de huit euros, le jeu vous plonge dans une aventure au cœur d’un univers fantastique, où s’y greffent des bonus réservés aux plus acharnés qui offrent des dizaines d’heures de découverte. De plus, il s’agît actuellement du seul portage cumulant la réalisation graphique de l’opus Playstation Portable et une traduction en notre langue, là où autrefois il fallait se contenter de l’un ou de l’autre.

Malgré tout, cet opus cible principalement les véritables passionnés ou les non-initiés qui souhaiteraient découvrir les origines d’une saga célèbre qui a fait toute la renommée de la société japonaise. Si le prix peut paraître élevé de prime abord, ces quelques huit euros vous offre un univers merveilleusement bien dépoussiéré, qui saura vous retenir longtemps, le tout accompagné par les musiques réarrangées de Nobuo Uematsu, compositeur du premier opus, qui vous plongeront corps et âme dans cet univers onirique où le bien et le mal se livrent une bataille sans merci. L’application est compatible iPhone, iPad et iPod Touch au prix de 7,99€ sur l’App Store.

  • Scénario : 
  • Graphismes : 
  • Jouabilité : 
  • Durée de vie : 
  • Prix : 
  • Note générale : 

 

Mots-clés

À propos de l'auteur : Admin Dylan

Je suis le créateur du blog App4Phone.fr, que je gère au quotidien. Fan d'Apple, de la finance, et du sport. Mes passions sont le tennis, le football,et mes amis. En plus de ça je trouve toujours du temps pour vous faire partager les meilleurs bons plans de l'App Store, chaque jour !

Ces articles pourraient vous intéresser...

2 Commentaires pour “Test de Final Fantasy (7,99€) : Les origines du cristal, une odyssée mythique et inoubliable”

  1. Mog dit :

    Merci pour ce test 🙂

  2. rodrigue dit :

    Très bon jeux que ce final fantasy 1 version IOS Que j’ai eu le plaisir de terminer a 100% il y a quelque jours… Avec pas moins de 40h de jeux je pense que la durée de vie méritent les 5 étoile non? Pour un jeux de mon année de naissance ces extraordinaire je dirais, quand on vois un black iOS 2 fini en 4h pour 60€, les 8€ ne sont pas chère payer en plus du donjons du temps spécial iOS/psp ou j’ai mi pas moin de 45min pour battre le dernier boss. cela mes en haleine non? Enfin cela et pour les puriste je dirai … Oui ce n’est pas le même genre de jeux ops2 certe, mais ce sont la plus part des jeux de maintenant qui ce finisse rapidement! Donc pour ma part ça sera un 10/10 pour ce jeux qui cache bien des surprises.. 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Catégories

Sondage

Comptez-vous acheter l'iPhone SE ?

Voir les résultats

Loading ... Loading ...